Les ressources propres

Légende ci-après
Bornes de tirages à la demande
© BnF

Le mécénat

2017 confirme de nombreux mécénats engagés en 2016 ainsi que le soutien de mécènes et de donateurs fidèles. L’acquisition d’un Trésor national et la rénovation du site Richelieu, ont capté la grande partie des sommes levées au titre du mécénat. Les projets de numérisation à dimension internationale initiés en 2016 ont vu le jour avec succès et se poursuivront sur les années à venir.

La rénovation du site Richelieu

L’appel au don pour la rénovation de la salle ovale, lancé en 2016, a permis de réunir les 500 000 € escomptés. La campagne se poursuit jusqu’à la réouverture du site Richelieu. Une nouvelle souscription publique a été lancée en 2017, cette fois pour la rénovation du Salon Louis XV. L’objectif a été fixé à 300 000 €.

Deux fidèles mécènes se sont engagés aux côtés de la BnF pour mener à bien la rénovation du site Richelieu : la Fondation d’entreprise Total associée à la Fondation du patrimoine, et la Caisse d’Épargne Ile-de-France.

Les acquisitions

La BnF a acquis le remarquable manuscrit de Nadja rédigé par André Breton en 1927, classé Trésor national. Cette acquisition a bénéficié du soutien de mécènes et du Fonds du patrimoine. Il constitue un trésor patrimonial exceptionnel sur le plan littéraire et artistique et vient enrichir les collections du département des Manuscrits.

Henri Schiller/Septodont ont permis l’acquisition du livre Die Wiener Werkstätte 1903-1928. Modernes Kunstgewerbe und sein Weg dans sa reliure d’éditeur en papier mâché sculpté et mis en couleurs. La Fondation B.H. Breslauer a soutenu la BnF pour l’acquisition du livre Pomme endormie d’Alberto Giacometti et Léna Leclercq, un des 23 exemplaires de tête sur Japon nacré (n° V), signé par l’artiste et l’auteur, avec 8 lithographies refusées. Ces deux acquisitions viennent enrichir les fonds de la Réserve des livres rares.

L’acquisition du manuscrit de Nadja d’André Breton

La numérisation

Le programme Polonsky, important programme de numérisation de 800 manuscrits médiévaux parmi les plus importants au monde, se poursuit. Il a été lancé en 2016, en partenariat avec la British Library et grâce au soutien de la Fondation Polonsky. Depuis 2017, une partie des manuscrits numérisés sont accessibles sur Gallica et Digitised Manuscripts, la bibliothèque numérique de la British Library.

Le site Bibliothèques d’Orient a été inauguré le 12 septembre 2017. Il est l’aboutissement d’un partenariat qui a débuté en 2016 entre la BnF et huit institutions du Proche-Orient en faveur d’un programme de sauvegarde et de numérisation de manuscrits en danger dans cette région.

France-Angleterre 700-1200, manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky

Ouverture de Bibliothèques d’Orient

L’accessibilité des publics

La Fondation BTP PLUS a renouvelé son soutien en faveur de la BnF pour trois ans, en partenariat avec le CCCA-BTP afin d’achever le site Passerelle(s) et d’enrichir son contenu. Passerelle(s) est un outil de médiation et de formation numérique accessible à tous. Ce site de culture générale est conçu pour favoriser l'accès à la culture des apprentis du bâtiment et des travaux publics et de tous les jeunes en insertion professionnelle. Depuis son lancement en janvier 2016, il a reçu 250 000 visites.

Des visites des sites de la BnF sont également organisées pour les apprentis du CCCA-BTP.

La diffusion culturelle

Les expositions temporaires

L’exposition Paysages français a bénéficié d’un mécénat en nature de Picto Foundation.

Les conférences

La Fondation Simone et Cino del Duca – Institut de France a renouvelé sa confiance à la BnF pour deux grandes conférences : « Les traités d’Archimède enfin déchiffrés : les rayons X au service de la connaissance et de la valorisation des manuscrits », par Uwe Bergmann, et « La gaze libertine ou l'art de dire sans les mots », par Michel Delon. Deux résidences d’artistes de Gaëlle Obliegy et de Thomas Clerc sur les sites François-Mitterrand et Richelieu, sont venues enrichir ce cycle. Ils ont présenté leurs travaux lors d’une performance dans le cadre du festival Paris en Toutes Lettres, le 10 novembre 2017.

2017, une saison littéraire à la BnF

Les bourses de recherche et prix

La Bourse de recherche pour la photographie, dotée depuis 2006 par la Fondation Louis Roederer, Grand Mécène de la Culture, a récompensé Élise Voyau pour son projet de recherche « Revue amateur et livre de collection : la photographie japonaise des années 1960 et 1970 dans les collections de la Bibliothèque nationale de France ».

La Bourse de recherche Mark Pigott a récompensé Jean-Charles Ray pour son projet de recherche « French Touch - construction discursive ou réalité esthétique ? ». Il étudiera la production française de jeux vidéo entre 1980 et 2000 (création d’un corpus raisonné, analyse de la spécificité de cette production, état des lieux de l’édition vidéoludique française de cette époque).

La Bourse Claude Maillard pour l’étude psychanalytique de son œuvre a été renouvelée à Hugues d’Alascio.

Le Prix de la BnF, doté par Jean-Claude Meyer, président du Cercle de la BnF, a récompensé Paul Veyne. Depuis 2009, ce prix consacre un auteur vivant de langue française pour l’ensemble de son œuvre.

2017, une saison littéraire à la BnF

La restauration d’ouvrages

Le Prix Hubert Heilbronn pour la restauration des manuscrits et des livres anciens, créé en 2010 par l’Association des amis de la BnF, a permis d’entreprendre la restauration de quatre œuvres : le manuscrit Liber quatuor tractatuum de simplicibus medicinis ; un missel enluminé sur vélin, Missale Bisuntinense ; le manuscrit de Nadja d’André Breton ; le manuscrit Le Potomak de Jean Cocteau.

L’acquisition du manuscrit de Nadja d’André Breton

L’Association des amis de la BnF

L'Association des amis de la BnF (AaBnF) a pour mission de contribuer à l’accroissement des collections de la BnF, de contribuer à leur présentation au plus large public et de favoriser le rayonnement des projets culturels de la BnF. En 2017, l’association a notamment fait don à la BnF de Wild Blue Marvel, gravure de Jim Dine, de trois gravures de Peter Doig et du portfolio de 10 estampes Hegel's Cellar de John Baldessari.

Lancée par l’association des Amis de la BnF en mars 2011, Adoptez un livre est une opération de mécénat qui consiste à participer au financement nécessaire à la numérisation d’un ou plusieurs ouvrages de la Bibliothèque nationale de France. Le programme a déjà permis de numériser près de 350 titres. En 2017, par exemple, ont pu être mis en ligne Quelques heures en Albanie par le comte Lafon en 1934, L’œuvre de J.-P. Laurens, publié en 1906, ou encore, grâce à la poursuite du mécénat du Musée de la chasse et de la nature et de la fondation Sommer, un Recueil de peintures et de calligraphies des meilleurs artistes de la Perse et de l'Inde.

La reproduction

Après une année 2016 record, l’année 2017 connaît une baisse de recettes de 6,5%. Les recettes globales s’élèvent à 1 626 523 € TTC. Le volume d’activité en nombre de commandes est en légère baisse (11 753 commandes payantes traitées contre 11 876 en 2016). Les délais de traitement des commandes sont stables avec un délai moyen de 22 jours ; 63% des commandes sont livrées en moins de 3 semaines (contre 61% en 2016), ce qui constitue le meilleur résultat obtenu en la matière. Enfin, le taux de satisfaction des clients a progressé, avec un taux de satisfaction global de 95% et une intention de ré-achat atteignant 98%.

Comme en 2016, le démarchage des professionnels s’est effectué auprès de grands comptes dans différents secteurs du domaine culturel avec, cette année, une attention particulière portée aux éditeurs de fac-similés haut de gamme avec lesquels de nombreux projets se sont concrétisés. La participation au salon de Francfort en octobre a permis de rencontrer un certain nombre de clients étrangers importants.

Parmi les faits marquant de l’année, on peut retenir la mise en place, en collaboration avec la librairie de la BnF, de bornes de commande de tirages à la demande sur le site François-Mitterrand ; l’intégration des documents Presse dans l’option d’océrisation à la demande (OCR brut), ajoutée à l’offre de numérisation de textes imprimés en 2016 ; l’évolution des accueils physiques du département de la Reproduction sur plage horaire fixe remplacés par un mode d’accueil non posté avec prise de rendez-vous en ligne par le client.

Les autres ressources

Les locations d’espaces

L’activité de location d’espaces en 2017 a enregistré un chiffre d’affaires de 757 560 € TTC pour 59 événements accueillis. La salle ovale à Richelieu a été très sollicitée sur les trois premiers mois de l'année avant sa fermeture pour travaux. Des défilés très médiatisés ont notamment été organisés : Givenchy, Fenty X Puma.

Les tournages

Les tournages et prises de vue sur demande extérieure sont pour certains générateurs de recettes et concourent à la notoriété et à la valorisation de l’image de la Bibliothèque. 80% des documentaires concernent et valorisent les collections de la BnF. Cette année encore, de nombreuses sociétés de productions, écoles de cinéma, associations ont sollicité la BnF pour un total de plus de 46 tournages réalisés pour 26 780 euros HT de recettes. Parmi ces tournages, sont à retenir notamment plusieurs documentaires pour l’émission « Secrets d’histoire » (France 2), une publicité pour PSA, un long métrage, Curiosa, réalisé par Lou Jeunet, des documentaires sur l’influence d’Hokusaï sur les artistes occidentaux, Georges Feydeau, « les Routes de l’esclavage », l’histoire des grands magasins, Léon Moussinac, précurseur en cinéma, les métiers d’art et du patrimoine.

Top