Les publics et les services

Légende ci-après
Journées portes ouvertes spéciales étudiants - 5e tour BnF Pourquoi vous venez à la BnF
© Jean-Charles Pajou / BnF
Légende ci-après
Salle de lecture du département des Arts du spectacle – Richelieu
© Emmanuel Nguyen Ngoc / BnF
Légende ci-après
Miquel Barceló réalisant la fresque Le Grand Verre de terre
© Alexis Komenda / BnF
Fréquentation générale de la BnF
© BnF

Chercheurs et étudiants, touristes et curieux, professionnels des bibliothèques, enseignants et scolaires : les publics de la Bibliothèque nationale de France sont aussi variés que l’offre de services et d’animations, sur place ou à distance. Pour l’ensemble de ses activités de diffusion du savoir et de valorisation de ses collections, la BnF s’adapte à des usages de plus en plus mobiles.

L’année 2016 affiche un bilan plutôt favorable pour la fréquentation de la Bibliothèque, année des 20 ans du Haut-de-jardin. S’agissant de la fréquentation physique, la fréquentation totale de la BnF sur tous ses sites, incluant la fréquentation des salles de lecture, des expositions, des manifestations, de l’offre pédagogique et des visites est en progression par rapport à 2015 et s’élève à environ 1 150 000 visiteurs accueillis. Cette progression correspond d’une part à une fréquentation des salles de lecture assez stable, malgré l’impact de la fermeture liée à la crue et celle du site Richelieu pendant près d’un trimestre, d’autre part à une progression de la fréquentation de la programmation culturelle.

La galaxie des services en ligne de la Bibliothèque a enregistré 30,2 millions de visites, un résultat inférieur à 2015. Gallica représente toujours pour près de la moitié de cette audience.

La dynamique de progression de la fréquentation physique enclenchée en 2015 incite la Bibliothèque à poursuivre ses efforts de modernisation des services proposés aux lecteurs (déploiement du wi-fi, réservation des salles de travail en groupe grâce à une application développée par la start up Affluences), de promotion de ses offres et services (présence à des salons étudiants, professionnels, thématiques, journées portes ouvertes) et de simplification de ses conditions d’accès (assouplissement de l’accréditation, refonte des titres et tarifs d’accès). La réouverture fin 2016 de la zone rénovée du site Richelieu, en proposant des salles de lecture et des services modernisés, constitue à cet égard une étape majeure.

Depuis mars 2016, la Bibliothèque a mis en place un accueil mobile dans le hall Est du site François-Mitterrand. Ce dispositif a été mis en place pour les vacances scolaires et offre un accueil plus personnalisé aux usagers notamment lors des périodes de forte affluence.

Le Haut-de-jardin, par celles et ceux qui « l’habitent »

Bibliothèque Haut-de-Jardin, François-Mitterrand © Emmanuel Nguyen Ngoc / BnF

De World of Warcraft à Paris Games Week : à la BnF, le patrimoine est aussi ludique !

Paris Games week © Guillaume Murat