1 000 vidéos dans Gallica

En décembre 2017, vingt ans après sa création, Gallica a mis à disposition un premier ensemble de vidéos. Cette offre se compose de près de 700 programmes de la télévision scolaire de 1954 à 2001, du Réseau Canopé (ex-CNDP, éditeur de ressources pédagogiques), partenaire de la BnF, et de plus de 300 captations de conférences et de débats organisés par la BnF de 2001 à 2011. Cette offre de vidéos dans Gallica a rencontré un grand succès dès la semaine de son lancement : les quatre documents les plus vus de Gallica étaient alors des vidéos.

Légende ci-dessous
Du plan à la séquence / Dominique Brillaud, réalisateur
CNDP, 1979, Réseau Canopé, BnF Audiovisuel

Par leur caractère encyclopédique, ces deux ensembles illustrent bien l’une des vocations qui fut assignée aux technologies de l’image animée dès l’invention du cinéma : celle d’être un vecteur de diffusion des savoirs. Ils épousent les axes documentaires forts de Gallica : histoire des arts, littérature, géographie humaine, histoire sociale… Les gallicanautes peuvent ainsi parcourir l’histoire de la société française de l’après-guerre à travers des programmes témoignant des transformations des villes, des campagnes, de l’industrie, de l’école… Du côté des personnalités, ils peuvent également découvrir par exemple les documentaires d’Éric Rohmer dans les années 1960 (Paysages urbains, Blaise Pascal, Perceval et la quête du Graal…), ou entendre des entretiens avec de grandes personnalités intellectuelles et artistiques (Françoise Héritier, Michel Foucault, Chantal Akerman…).

Entièrement mené à bien sur l’année 2017, le projet d’extension de Gallica au média vidéo et le chargement de l’offre initiale ont étroitement associé le département de l’Audiovisuel, le département des Systèmes d’information et le département de la Coopération, avec le concours du service des manifestations et du service des affaires juridiques. La chaîne de traitement des documents permet, en partant d’un fichier pivot d’archive issu d’une numérisation de sauvegarde, de produire en série des fichiers d’une qualité convenant à la diffusion en ligne.

Elles ont fait l’objet, en partenariat avec Canopé, d’un traitement documentaire complet et structuré : auteur, titre, année de production, indexation du sujet, résumé. Elles sont consultables dans Gallica et dans l’application pour mobiles. L’éditorialisation illustrée permet de découvrir les collections de la télévision scolaire par des entrées thématiques (littérature, géographie, société…). Un corpus singulier est présenté à part : celui de la Radiovision, dispositif combinant la radio et l’image fixe sur diapositive.

La BnF conserve dans ses collections près de 300 000 vidéogrammes entrés depuis quatre décennies par le dépôt légal, les dons et les acquisitions, à 90% numérisés. Certains des partenaires et pôles associés de la BnF conservent aussi des collections d’images animées. La voie est désormais ouverte pour qu’une partie de ces documents puisse être rendue accessible sur Gallica, dès lors que les droits négociés le permettront. Quant au restant des collections, notamment celles entrées par dépôt légal, elles sont destinées à rejoindre dans leur totalité Gallica intramuros pour unifier les modalités d’accès aux documents numériques dans les espaces de la bibliothèque de recherche.

Top